Wednesday, July 4, 2012

French National Clothing

Because France is divided into many different regions there is actually no national dress. Each French region has their own traditional dress and they are very different from each other; it seems, that the only thing they have in common is that men wear pants, women skirts and both wear hats of different styles. Nowadays, traditional regional costumes are just worn at festivals and celebrations. In Alsace, women may be seen in white, lace-trimmed blouses and aprons decorated with colorful flowers. Women's costumes in Normandy include white, flared bonnets and dresses with wide, elbow-length sleeves.
Regional costumes are based on late 19th century rural clothing. It is difficult to describe a traditional national dress because as we told you later there is no such thing, however the majority of them include the following garments:


Men: It is believed that their clothes were similar to those of the Indians.
Chemise: A knee length cotton or linen shirt, considered to be an undergarment

Culottes or Breech cloth: A pair of knee length pants, usually wool or linen, which button around the knees, or a cloth worn over the loins.
Hose:  A pair of cotton or wool socks, knee high
Mitasses: A pair of protective garters worn over the lower legs, made of leather or wool, which button to the breeches or tie to a belt.
Guillette: Small short vest usually without sleeves, worn over the Chemise.Capote or Justacorp: Heavy coat with large cuffs worn over all else, kind of like a suit coat.



Women:  Without exception they all wear caps, while their skirts are scarcely down the middle of their legs. Their shoes are often like those of the Finnish women, but are sometimes provided with heels.  They have a silver cross hanging down the breast
Jupon: A garment very similar to a skirt, only shorter. Many of these could be worn at once to show wealth and status.
Chemise: An underskirt or shift worn under all of the outer petticoats and the jupon.
Mantelet: A short women's waistcoat, worn with the jupon and chemise.
Fichu: A square or oblong piece of cloth used by women as a modesty scarf worn about the neck and shoulders


15 comments:

  1. does the color of hat affects its style of french?

    ReplyDelete
  2. This comment has been removed by the author.

    ReplyDelete
  3. YUCK! SO UGLY THEY HAVE SO SWAG WHAT SO EVER.

    ReplyDelete
  4. Such a lovely collection of France traditional dresses you have shared here with us. I really liked it. Thanks and keep sharing.I want to share something with all kidney cleanse diet or homemade detox cleanse aim is to get back to your fitness and always feel fresh to start any work in your corner.During Cleanse process you should feel better and get some fresh energy to do any work but not enough to get into gym & do some workout it behaves according to your routine.

    ReplyDelete
  5. Why Indian clothing for men doesn't look Indian

    ReplyDelete
  6. Thanks this helped me in my project a lot !!!!!!

    ReplyDelete
  7. thanks this really was a great help on my paper

    ReplyDelete
  8. thanks this really was a great help on my paper

    ReplyDelete
  9. i do not like the clothing

    ReplyDelete
  10. im sorry but this article is really bad and not representitive at all france has had extremely beautiful national costumes.
    if you really wanna learn about france's traditional clothing

    http://www.thelovelyplanet.net/traditional-dress-of-france-found-in-many-versions/

    read this.

    ReplyDelete

  11. Catherine DEBUSNE, créatrice des dessins sur le Costume tradionnel de France, diffusés sans mon autorisation, ni mention de son nom, vous rappelle que vous violez sa propriété intellectuelle.
    En effet, en vertu de l’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle, « L'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d'ordre patrimonial ».

    Par ailleurs, en vertu de l’article L. 121-1 du Code de la propriété intellectuelle, l’auteur dispose d’un droit moral sur son œuvre. Un des attributs de ce droit moral est son droit à la paternité, qui comporte la faculté d’exiger que l’œuvre porte le nom de son véritable créateur. La Cour de cassation a ainsi pu affirmer quant à l’omission du nom de l’auteur que la reproduction totale ou partielle de l’œuvre d’autrui en s’en appropriant la paternité « portait nécessairement atteinte à son droit moral » (Cass. 1re civ. 3 Avril 2007).

    Je me permets également de vous préciser que:
    “ Les droits d'auteur et droits voisins sont protégés pénalement: toute reproduction ou représentation d'une oeuvre, sans l'autorisation de son auteur, est un délit spécifique : la contrefaçon, punie de trois ans de prison et 300 000 euros d'amende. “

    Je suis donc en droit d'exiger les-dits dommages et intérêts.
    J'attends votre explication.

    Bien à vous
    Catherine Debusne
    Historienne , écrivaine, illustratrice
    Homologuée au World Guinness Book pour l'étendue de sa recherche sur le Costume de France
    Copie : service juridique de l’ADAGP, dont je suis membre (Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques),

    ReplyDelete

  12. Catherine DEBUSNE, créatrice des dessins sur le Costume tradionnel de France, diffusés sans mon autorisation, ni mention de son nom, vous rappelle que vous violez sa propriété intellectuelle.
    En effet, en vertu de l’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle, « L'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d'ordre patrimonial ».

    Par ailleurs, en vertu de l’article L. 121-1 du Code de la propriété intellectuelle, l’auteur dispose d’un droit moral sur son œuvre. Un des attributs de ce droit moral est son droit à la paternité, qui comporte la faculté d’exiger que l’œuvre porte le nom de son véritable créateur. La Cour de cassation a ainsi pu affirmer quant à l’omission du nom de l’auteur que la reproduction totale ou partielle de l’œuvre d’autrui en s’en appropriant la paternité « portait nécessairement atteinte à son droit moral » (Cass. 1re civ. 3 Avril 2007).

    Je me permets également de vous préciser que:
    “ Les droits d'auteur et droits voisins sont protégés pénalement: toute reproduction ou représentation d'une oeuvre, sans l'autorisation de son auteur, est un délit spécifique : la contrefaçon, punie de trois ans de prison et 300 000 euros d'amende. “

    Je suis donc en droit d'exiger les-dits dommages et intérêts.
    J'attends votre explication.

    Bien à vous
    Catherine Debusne
    Historienne , écrivaine, illustratrice
    Homologuée au World Guinness Book pour l'étendue de sa recherche sur le Costume de France
    Copie : service juridique de l’ADAGP, dont je suis membre (Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques),

    ReplyDelete

  13. Catherine DEBUSNE, créatrice des dessins sur le Costume tradionnel de France, diffusés sans mon autorisation, ni mention de son nom, vous rappelle que vous violez sa propriété intellectuelle.
    En effet, en vertu de l’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle, « L'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d'ordre patrimonial ».
    Par ailleurs, en vertu de l’article L. 121-1 du Code de la propriété intellectuelle, l’auteur dispose d’un droit moral sur son œuvre. Un des attributs de ce droit moral est son droit à la paternité, qui comporte la faculté d’exiger que l’œuvre porte le nom de son véritable créateur. La Cour de cassation a ainsi pu affirmer quant à l’omission du nom de l’auteur que la reproduction totale ou partielle de l’œuvre d’autrui en s’en appropriant la paternité « portait nécessairement atteinte à son droit moral » (Cass. 1re civ. 3 Avril 2007).
    Je me permets également de vous préciser que:
    “ Les droits d'auteur et droits voisins sont protégés pénalement: toute reproduction ou représentation d'une oeuvre, sans l'autorisation de son auteur, est un délit spécifique : la contrefaçon, punie de trois ans de prison et 300 000 euros d'amende. “
    Je suis donc en droit d'exiger les-dits dommages et intérêts.
    J'attends votre explication.
    Bien à vous
    Catherine Debusne
    Historienne , écrivaine, illustratrice
    Homologuée au World Guinness Book pour l'étendue de sa recherche sur le Costume de France
    Copie : service juridique de l’ADAGP, dont je suis membre (Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques),

    ReplyDelete

  14. Catherine DEBUSNE, créatrice des dessins sur le Costume tradionnel de France, diffusés sans mon autorisation, ni mention de son nom, vous rappelle que vous violez sa propriété intellectuelle.
    En effet, en vertu de l’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle, « L'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d'ordre patrimonial ».
    Par ailleurs, en vertu de l’article L. 121-1 du Code de la propriété intellectuelle, l’auteur dispose d’un droit moral sur son œuvre. Un des attributs de ce droit moral est son droit à la paternité, qui comporte la faculté d’exiger que l’œuvre porte le nom de son véritable créateur. La Cour de cassation a ainsi pu affirmer quant à l’omission du nom de l’auteur que la reproduction totale ou partielle de l’œuvre d’autrui en s’en appropriant la paternité « portait nécessairement atteinte à son droit moral » (Cass. 1re civ. 3 Avril 2007).
    Je me permets également de vous préciser que:
    “ Les droits d'auteur et droits voisins sont protégés pénalement: toute reproduction ou représentation d'une oeuvre, sans l'autorisation de son auteur, est un délit spécifique : la contrefaçon, punie de trois ans de prison et 300 000 euros d'amende. “
    Je suis donc en droit d'exiger les-dits dommages et intérêts.
    J'attends votre explication.
    Bien à vous
    Catherine Debusne
    Historienne , écrivaine, illustratrice
    Homologuée au World Guinness Book pour l'étendue de sa recherche sur le Costume de France
    Copie : service juridique de l’ADAGP, dont je suis membre (Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques),

    ReplyDelete